Connectez-vous S'inscrire

Journée mondiale de la tuberculose : 10,4 millions de cas enregistrés en 2017


Rédigé le 27 Mars 2018 à 17:25 | 0 commentaire(s) modifié le 27 Mars 2018 - 17:57


La tuberculose reste la principale cause infectieuse de mortalité dans le monde. C'est la raison pour laquelle l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé à un engagement de tous pour mettre fin à cette maladie infectieuse particulièrement mortelle.


L'OMS a lancé un vibrant appel à plus d'engagement pour éradiquer la maladie infectieuse ( la tuberculose).  Ceci, à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la tuberculose qui est célébrée chaque année le 24 mars. 

Dans un communiqué, L'OMS informe que :  «Malgré les grands progrès réalisés au cours des dernières décennies, la tuberculose, responsable de 4500 décès par jour, reste la principale cause infectieuse de mortalité dans le monde. L’apparition de formes multirésistantes (MR) de tuberculose représente une forte menace pour la sécurité sanitaire qui pourrait remettre en cause les avancées obtenues dans la lutte contre la maladie».

Un engagement de tous pour mettre fin à la tuberculose

Le thème de la Journée cette année – « Avis de recherche : Chefs de file pour un monde exempt de tuberculose » - vise à susciter un engagement pour mettre fin à la tuberculose. Cet engagement devrait se concrétiser au niveau politique, c’est-à-dire à celui des chefs d’État et des ministres de la santé, mais aussi à tous les autres niveaux – ceux des maires, des gouverneurs, des parlementaires et des dirigeants communautaires.

« Les personnes atteintes de tuberculose, les militants de la société civile, les agents de santé, les médecins et le personnel infirmier, les ONG et les autres partenaires devraient également prendre part à cet engagement. Tous ces acteurs peuvent diriger les efforts entrepris, dans le cadre de leurs activités ou sur le terrain, pour mettre fin à la tuberculose », estime l’OMS.

Selon l’agence onusienne, il s’agit d’un sujet essentiel compte tenu de l’importance politique de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur la tuberculose, qui doit se tenir prochainement à New York.

10,4 millions de cas de tuberculose en 2017

L’année dernière, l’OMS a notifié 10,4 millions de cas de tuberculose et, en 2016, la tuberculose a entraîné 1,8 million de décès dans le monde, ce qui en fait la principale cause infectieuse de mortalité à l’échelle mondiale. Cette maladie sévit surtout dans les populations dont les droits humains et la dignité sont peu respectés.

N’importe qui peut contracter la tuberculose mais la maladie touche avant tout les pauvres, les communautés et les groupes marginalisés et d’autres populations vulnérables comme les migrants, les réfugiés, les minorités ethniques, les mineurs de fond et les autres catégories de la population qui vivent et travaillent dans des environnements à risque, ou encore les personnes âgées, les femmes marginalisées et les enfants, dans de nombreux contextes, etc.

Des facteurs tels que la malnutrition, les mauvaises conditions de logement et d’assainissement, aggravés par d’autres facteurs de risque comme le tabagisme, la consommation d’alcool et le diabète, ont des conséquences sur la vulnérabilité face à la tuberculose et sur l’accès aux soins.

En outre, cet accès est souvent rendu difficile par les dépenses catastrophiques liées à la maladie, à la recherche et au maintien d’une prise en charge et à l’absence de protection sociale, qui aboutit à une situation où pauvreté et maladie forment un cercle vicieux. La transmission de la tuberculose multirésistante (MR) fait qu’il est d’autant plus urgent de s’occuper de ces questions.
 
La Journée est célébrée le 24 mars car c’est le 24 mars 1882 que le Dr Robert Koch a annoncé avoir découvert le bacille responsable de la tuberculose, ouvrant ainsi la voie au diagnostic et au traitement de la maladie.
Amina Diouf



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).