Connectez-vous S'inscrire

Signature de la ZLECA: Vera Songwe salue un pas de géant vers le développement de l’Afrique


Rédigé le 23 Mars 2018 à 10:19 | 0 commentaire(s) modifié le 23 Mars 2018 - 10:22


«Avec la signature de la Déclaration de Kigali pour le lancement de la Zone de libre-échange continentale africaine, l'Afrique a fait un pas de géant vers l'intégration continentale, la vision panafricaine et le développement de notre continent", a déclaré Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la CEA.


A gauche, Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la CEA.
S'exprimant à l’occasion de la signature officielle de la ZLECA aujourd'hui à Kigali, Mme Songwe a noté que ce moment historique prouvait la détermination des dirigeants africains à rassembler la diversité du continent et concrétiser ce projet phare de l'Agenda 2063 de l'Union africaine. Elle a remercié toutes les agences des Nations Unies pour leur soutien et affirmé que la CEA était « honorée d'être associée à ce grand moment historique ». 
  
Lors de la 18ème Session Extraordinaire du Sommet de l'Union Africaine qui s’est tenue à Kigali ce 21 mars, 44 pays africains ont signé la ZLECA, tandis que 50 pays au total ont signé l'accord ou la déclaration de Kigali, affirmant leur engagement à mettre en œuvre cet accord qui vise à multiplier par deux le commerce intra-africain en supprimant les barrières non tarifaires et tarifaires sur les biens et services. 
En outre, 27 pays ont également signé le Protocole de l'Union africaine sur la libre circulation des personnes, qui complète la ZLECA en prévoyant pour les ressortissants des pays signataires la suppression des visas, le droit de résidence, le droit de faire des affaires et de créer des établissements professionnels. 
Lors de son allocution, le Président du Rwanda Paul Kagame, qui préside l'Union Africaine, a déclaré que « la ZLECA était l'aboutissement d'une vision énoncée il y a près de 40 ans dans le Plan d'action de Lagos, adopté en 1980 », d’un marché unique à l’échelle continentale. Il a également reconnu le rôle prépondérant des communautés économiques régionales dans la promotion de l'intégration africaine. 
  
De son côté, Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l'Union africaine, a remercié la CEA pour son soutien au cours des deux années de négociations. Il a ajouté : « Le géant qu’est l'Afrique ne peut pas se réveiller si le continent est divisé. Il faut hâter le pas, car la compétition internationale ne laisse aucune place aux faibles ». Il a appelé les États membres à signer également le Protocole sur la libre circulation des personnes, qui devrait conduire à la création d'un passeport africain. 
La Secrétaire exécutive de la CEA a également exhorté les États membres à ratifier rapidement la ZLECA, rappelant que l'accord n'entrerait en vigueur qu'une fois ratifié par un nombre suffisant de pays.



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).